En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Labex-tulip Logos tutelles LabEx TULIP

Labex TULIP

Thèmes de recherche

TULIP fait partie d'une dynamique plus globale initiée en 2007 dans le but d'augmenter l'excellence scientifique et l'attractivité de l'IFR40/FR3450. Le Labex TULIP revendique une approche multidisciplinaire du gène à l'écosystème, des modèles d'études cohérents (organismes pour lesquels les approches phénotypiques, écologiques, génétiques, génomiques, moléculaires et biochimiques sont possibles) et une recherche renforcée par des stratégies complémentaires (des concepts aux mécanismes et vice versa, ou bien, des mécanismes aux dynamiques écologiques et évolutives et inversement).

Comprendre les interactions entre organismes

Choloroplastes

- Comprendre la flexibilité du génotype en réponse aux modifications environnementales et l’étendue des contraintes qui déterminent ces réponses.
- Prendre en compte le fait qu’un individu ou une espèce est non seulement confronté à un habitat abiotique, mais a aussi des interactions multiples qui peuvent être positives, indifférentes ou négatives avec ses congénères ou des individus d’autres espèces.
- Les interactions entre organismes (d’une même espèce ou non) sont aussi influencées par l’environnement, ce qui augmente la complexité des causalités et propulse le champ d’étude jusqu’aux systèmes écologiques.

Etudier les systèmes biologiques

Oiseau caché dans la végétation

Parce que la diversité existante entre les espèces, ou au sein même de chacune d’entre elles, résulte d’une série d’interactions subtiles à différents niveaux de complexité, il faut coupler les approches mécanistiques, écologiques, évolutionnistes et holistiques pour éclaircir la non-linéarité produite par ces connexions complexes. Comprendre comment de tels systèmes répondent et évoluent dans l’espace et le temps par rapport aux nombreux stress auxquels ils sont exposés (biotique et abiotique), est définitivement la voie de recherche qu’il faut suivre pour développer la biologie intégrative.
Pour un tel projet, les espèces d’intérêt agronomique et écologique, mais aussi les organismes modèles, doivent être étudiés avec comme objectif de déchiffrer les bases fondamentales de l’adaptation des organismes vivants dans des conditions de défis environnementaux et l’impact de ces modifications sur le fonctionnement des éco et agro systèmes.

Croiser les approches

Paysage à l'interface terre / mer

La politique de TULIP est volontairement d’accroître l’excellence scientifique en favorisant l’émergence de projets innovants, nécessitant une fusion de l’approche biologique et écologique par l’abolition des frontières entres ces deux disciplines, en concevant des projets à large champ d’études et à long terme basés sur l’expertise des deux communautés. Un appel à projets innovants est ainsi répété tout les deux ans, ces derniers ont été baptisés "New frontiers" à l'occasion du dernier appel. Consulter ces projets >>>

Ces 3 approches recouvrent 5 thèmes de recherche :