En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Labex-tulip Logos tutelles

Labex TULIP

Fabrice Roux - chaire junior 2013

Fabrice Roux
Travailler sur Arabidopsis thaliana, plante modèle bien connu des biologistes moléculaires, tout en faisant de l’Ecologie ? C’est l’histoire d’un parcours, celui de Fabrice Roux, future recrue du LabEx TULIP à l’horizon 2013.

« Je travaille sur la génomique écologique de l’adaptation chez A. thaliana » débute F. Roux. Mais pour comprendre ce qui se cache derrière ces mots, il faut remonter un parcours, celui de sa carrière.  Issu à l’origine d’une formation en Ecologie / Evolution entre Dijon et Montpellier, ce chercheur s’est progressivement diversifié. Pour cause, l’étude à grande échelle des plantes ne le satisfait pas pleinement, elle ne constitue pour lui qu’une étape dans le processus de recherche scientifique. « Je me suis toujours intéressé à comprendre la diversité phénotypique au sein des espèces végétales, en l’abordant tout d’abord par des concepts développés en écologie et en évolution.   Cependant, on ne détermine pas non plus précisément les gènes sous-jacents à cette diversité ni les leviers agissant dessus, c’est pourquoi je souhaitais aller plus loin dans l’explication de ces mécanismes toujours avec le souci de replacer A. thaliana dans un contexte écologique réaliste. »

C’est durant sa thèse à l’INRA de Dijon que son travail sur A. thaliana en compagnie de biologistes moléculaires lui permet donc de compléter sa formation. « Ils utilisent avec les Ecologues les mêmes concepts mais pas le même vocabulaire. » Un pas cependant loin d’être infranchissable lorsque les motivations sont suffisantes. « C’est aussi ce qui est intéressant : réussir à faire le lien avec des gens ayant des compétences complémentaires. »

Lors de son arrivée à Toulouse, programmée pour juillet 2013 au LIPM, F. Roux travaillera sur la génomique écologique de l’adaptation dans les communautés végétales en se focalisant sur une dizaine d’espèces de plantes coexistant avec A. thaliana. Il s’intéressera dans un premier temps aux interactions plantes – microorganismes, puis sur le long terme aux interactions plantes – plantes. L’objectif : déterminer si, face à une même pression de sélection (pathogènes, compétition…), on retrouve entre ces dix espèces les mêmes gènes associés à la résistance aux pathogènes ou à la réponse à la compétition. Si ce n’est pas le cas, est-ce que les traits d’histoire de vie propre à chaque espèce ont eu une influence sur le recrutement des mutations associées à la variation phénotypique naturelle ?

Fabrice roux est actuellement chercheur CNRS au GEPV (Laboratoire de Génétique et Evolution des Populations Végétales)

Voir aussi