En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Labex-tulip Logos tutelles

Labex TULIP

Franc succès pour l’école thématique « FieldEpigen »

Franc succès pour l’école thématique « FieldEpigen »
Du 25 au 29 juin dernier se tenait à Perpignan l’école thématique « FieldEpigen » organisée par le Réseau thématique pluridisciplinaire du CNRS « Epigénétique en Ecologie et Evolution » (RTP 3E) avec le soutien de l’Université de Perpignan Via Domitia et des partenaires Illumina et Diagenode. Un mois après l’évènement, le bilan de ces journées de formation à l’épigénétique des populations est très positif.

Le Réseau thématique pluridisciplinaire « Epigénétique en Ecologie et Evolution » (RTP 3E – impliquant de nombreux chercheurs et unités du LabEx TULIP et dont le pilotage est assuré par un membre du laboratoire IHPE qui rejoindra TULIP très prochainement) organisait du 25 au 29 juin 2018 sa deuxième école thématique cette année intitulée « FieldEpigen ».  L’école recevait 31 participants intéressés par l'épigénétique des populations, en commençant par l'échantillonnage et les stratégies expérimentales, suivie de l'acquisition expérimentale de données, l'analyse de données et la rédaction de publications. Environ deux tiers du temps ont été consacré à la formation pratique: ATAC-Seq, une méthode qui permet une caractérisation simple de la structure de la chromatine chez les individus d'une population, et MOBILOME-Seq une technique innovante pour identifier directement les parties du génome qui sont mobilisées après un stress environnemental (probablement suite au relâchement de leur contrôle génétique).

L’épigénétique des populations, kézako ?

Nous savons qu'une partie de la réponse des populations aux conditions environnementales modifiées dépend de la disponibilité de la variation génétique, mais il est également clair que les mécanismes épigénétiques jouent un rôle. Les processus épigénétiques sont importants pour l'accommodation immédiate des individus à leur environnement actuel, mais de tels effets persistent parfois sur plusieurs générations. En d'autres termes, certains effets épigénétiques sont inclusivement héritables.

Une question majeure en biologie évolutive et d'explorer les rôles relatifs des processus génétiques et épigénétiques dans les réponses transgénérationnelles mais bien que des données convaincantes s’accumulent rapidement actuellement chez des organismes modèles au laboratoire (Arabidopsis, linaire vulgaire, drosophile, Caenorhabditis elegans, rat, souris, humains etc), la question de son rôle en écologie et évolution reste totalement ouverte.

Les questionnaires d'évaluation en ligne ont permis de confirmer la large satisfaction des participants et les réponses encouragent les porteurs, nouvellement inclus au sein du LabEx TULIP, à proposer une nouvelle école thématique pour les années à venir. De plus, des résultats produits lors de cette école sont d’ores et déjà utilisés pour préparer des publications scientifiques impliquant tous les participants.

Voir aussi