Faits marquants 2023

Dans ce dossier

Erika BURIOLI, chercheuse à l'IHPE, a reçu une bourse de démarrage de l'ERC (European Research Council) de 1,5 million d'euros pour étudier les cancers transmissibles par les moules.
Sylvain Raffaele, lauréat du Laurier du Défi Scientifique INRAE 2023. Directeur de recherche au LIPME, il étudie les mécanismes à l’œuvre dans l’immunité des plante. Comprendre ce qui permet, côté plante, de résister à la maladie ou de supporter une charge infectieuse, et, côté champignon pathogène, de causer la maladie et de s’adapter aux défenses des plantes.
Dans un article publié en août dans Nature Communications, des chercheurs du LGDP démontrent un rôle nouveau et crucial de l’épigénome dans la protection du génome contre les variants structuraux et ouvre des pistes pour mieux comprendre l’interaction entre ces formes circulaires et la stabilité du génome dans d’autres systèmes biologique.
Le projet scientifique SOYSTAINABLE, porté par Jean-Malo Couzigou au LRSV, a été officiellement lancé le 9 février pour les six prochaines années. Légumineuse la plus cultivée sur la planète, le soja a représenté, en 2021, 70% de la production mondiale de légumes secs. S’il est utilisé à la fois dans l’alimentation humaine et animale, le soja consommé en France est principalement importé depuis les continents américains, où il est cultivé de façon intensive avec des effets délétères sur l’environnement.
Des chercheurs du LRSV et du LIPME, ont publié en mai dans Molecular Biology and Evolution, un article qui montre qu'a l'entrée dans la plante hôte est la principale force sélective agissant sur ces populations bactériennes. Ils ont également identifié de nombreuses mutations adaptatives, qui alimenteront les travaux futurs visant à comprendre les bases moléculaires de l'adaptation dans leur système.
Michel Loreau, ancien directeur de la SETE, a publié un livre intitulé "Nature that makes us Human" aux éditions Oxford University Press.
Les chercheurs de l'IHPE ont publié en septembre dans Molecular Ecology une étude qui révèle de nouveaux aspects sur le lien entre la méthylation de l'ADN et les modèles d'expression génétique. Cette étude confirme le paradigme selon lequel les modifications épigénétiques génèrent une diversité phénotypique chez les poissons et conduisent en fin de compte à des processus évolutifs adaptatifs.
Benoit Lefebvre, chercheur au LIPME, a obtenu le rôle d'Action Chair sur le projet ROOT-BENEFIT, lauréat d'un AAP européen COST.
Camille Parmesan and Mike Singer from the SETE station published an article in Biological Conservation in May, which argues in favor of setting priorities on ecology/behavior and hybridization over genomics/taxonomy and species' integrity in conservation under climate change.
L'équipe Mécanismes d'adaptation et de la génomique du LGDP a publié dans PLOS Genetics, une analyse du transfert horizontal à l'échelle du génome chez des espèces sauvages non modèles issues d'un écosystème naturel, qui apporte de nouvelles informations sur les échanges génétiques chez les plantes.

Date de modification : 11 août 2023 | Date de création : 11 août 2023 | Rédaction : Tulip Communication