En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Labex-tulip Logos tutelles

Labex TULIP

La reconnaissance biochimique entre la plante et la bactérie

Poils racinaires
Des cultures sans engrais azotés ? Un exploit déjà réalisé par des plantes de la famille des légumineuses. Ces dernières sont en effet capables d’établir des relations de symbiose avec des souches de bactéries spécifiques. Cette association, à bénéfice réciproque, permet aux bactéries hébergées dans les racines de ne plus avoir à se soucier du gîte et du couvert, en échange, à leur charge de transformer l’azote atmosphérique de manière à le rendre assimilable par la plante. Cependant, cette association entre bactéries et plantes est très sélective et les mécanismes gouvernant cette sélectivité demeurent mal connus.

Dans les années 90, une équipe du LIPM détecte, côté bactérie, le message envoyé à la plante : il s’agit de facteurs chimiques appelés « facteurs Nod ». Une sorte de clef reconnue par des serrures présentes sur les cellules formant les racines de la plante. Une fois cette reconnaissance effectuée, la plante la laisse pénétrer…En revanche, du côté de cette dernière, organisme plus complexe, le mécanisme de reconnaissance de ces facteurs demeure mal connu. C’est pourquoi les chercheurs du même laboratoire se sont attachés à décrypter ce dispositif, cette fois côté plante.

Chez Medicago, la légumineuse modèle employée, les chercheurs ont isolé un gène, appelé NFP (pour Nod Factor Perception – perception du facteur NOD), dont la mutation abolit l’interaction avec la bactérie. Ce gène code pour une molécule de type récepteur-kinase comprenant une partie extracellulaire dotée de trois domaines « LysM », pressentis comme étant les sites d’interaction avec les facteurs Nod.

Grâce à des approches génétiques et biochimiques, des chercheurs de l’équipe de C. Gough / J. Cullimore ont pu mieux comprendre les mécanismes régulant la conformation tri-dimensionnelle des domaines LysM de NFP (Figure 1) qui lui assure sa fonctionnalité. De plus, en échangeant, chez Medicago, NFP avec un gène similaire du pois - plante qui interagit avec des bactéries produisant des facteurs Nod de structure différente - les chercheurs ont pu mettre en évidence l’existence d’un acide aminé du 2ème domaine LysM de NFP (Figure 2), essentiel à cette reconnaissance. Ils ont finalement montré que NFP n’est probablement pas le seul élément responsable de la reconnaissance des facteurs Nod. Reste donc à identifier un autre composant, co-récepteur des facteurs Nod chez Medicago.

panneau lefebvrebenshimen

Même si du travail reste à mener, pour S. Bensmihen du LIPM : « Comprendre au mieux les mécanismes impliqués dans la symbiose, pourrait permettre à terme d’étendre les relations symbiotiques à d’autres plantes et pourquoi pas, éviter l’amendement systématique des cultures céréalières en engrais azotés… »