En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo TULIP Logos tutelles

Labex TULIP

L'histoire de l'olivier

olives (JP ROGER)
© JP ROGER
Son fin feuillage vert argenté signe les paysages méditerranéens, mais ses racines historiques restent discutées : une équipe internationale de chercheurs apporte un nouvel éclairage à l'histoire complexe de l'olivier, situant l'origine de sa première domestication au Proche-Orient.
FM Besnard

La mythologie grecque voudrait que l'olivier (Olea europaea) soit le fruit d'une querelle entre Athéna, déesse de la Sagesse et de la Science, et Poséidon, dieu de la Mer...Toutefois, si l'on s'en tient à une explication plus rationnelle, la question qui divise aujourd'hui les scientifiques est de savoir où s'est produite la domestication de l'olivier cultivé. Cette connaissance est en outre d’un intérêt tout particulier pour les historiens des premières civilisations méditerranéennes mais aussi pour les agronomes.

"Bien que l'exploitation précoce et l'utilisation des oliviers sauvages (oléastres) ait été documentée depuis le Néolithique du Proche-Orient à l'Espagne, il est généralement admis que la domestication de l'olivier a commencé au Proche-Orient il y a environ 6.000 ans", relèvent les auteurs d'une nouvelle étude publiée récemment dans la revue Proceedings de la Royal Society britannique. Cependant, selon plusieurs études antérieures, la domestication de l'olivier cultivé a pu se produire simultanément dans l'ouest du bassin méditerranéen.

L'équipe conduite par Guillaume Besnard (Laboratoire Evolution et Diversité Biologique, Toulouse - Imperial College London) s'est efforcée de démêler l’histoire ancienne des oliviers sauvages, puis d'en déduire les origines de la domestication de l'olivier cultivé. Les chercheurs ont ainsi étudié le génome chloroplastique (qui est exclusivement transmis par la mère) de près de 1800 oliviers sauvages et cultivés. Ils ont pu identifier trois lignées d'oliviers sauvages, qui se sont diversifiées au Quaternaire, bien avant les dernières glaciations.

Entre la Syrie et la Turquie

"Selon notre étude, l'origine maternelle de la plupart des oliviers cultivés d'aujourd'hui (environ 90% des variétés) est clairement au Proche-Orient", a déclaré Guillaume Besnard à l'AFP. Les chercheurs situent plus précisément l'origine de la domestication au Nord Levant, région frontière entre la Syrie et la Turquie. "De plus, on sait que la région du Nord Levant a vu l'émergence d'une civilisation importante au Néolithique, qui aurait activement domestiqué de nombreux organismes", a souligné le chercheur.

Selon ce scénario, cette première domestication à l'est de la Méditerranée a été suivie d'une colonisation de tout le bassin méditerranéen, parallèlement à l'expansion des civilisations et des échanges dans cette partie du monde. "Les données archéologiques qui attestent d'une exploitation de l'olivier à l'ouest de la Méditerranée durant l'Holocène sont évidemment tout à fait sérieuses", a relevé Guillaume Besnard. Mais selon lui, "il est fort probable qu'il s'agissait de l'exploitation d'oliviers locaux, sans doute sauvages ou peu domestiqués, qui ont ensuite été remplacés par des oliviers agronomiquement plus intéressants provenant de l'Est, puis de formes hybrides".

Cette histoire est difficile à retracer car l'olivier est particulièrement habile à brouiller les cartes des biologistes : en effet, au côté de l'olivier cultivé et de son ancêtre l'oléastre, on trouve aussi des formes sauvages, qui sont en fait des oliviers cultivés redevenus sauvages... Il n'en reste pas moins l'arbre le plus emblématique de la Méditerranée et du climat méditerranéen.

Force, sagesse, longévité, gloire, abondance... Depuis la Grèce Antique, lorsqu’Athéna le fit sortir de terre, la symbolique associée à l'olivier a accompagné l'histoire des civilisations. Sur le drapeau de l'Organisation des Nations Unies, la couronne de rameaux d'olivier symbolise aujourd'hui la paix. L'olivier, c'est aussi une production européenne annuelle de quelque 2,4 millions de tonnes d'huile d'olive, l'Espagne étant le plus important producteur mondial.

vm (pour l'AFP)