En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo TULIP Logos tutelles

Labex TULIP

A la recherche du talon d’Achille de l’agent infectieux Ralstonia solanacearum

A la recherche du talon d’Achille de l’agent infectieux Ralstonia solanacearum
© R. Peyraud
Dans un article sorti le 29 janvier 2018 dans la revue Nature Communications, Rémi Peyraud, Ludovic Cottret, Lucas Marmiesse et Stéphane Genin (LIPM - UMR CNRS/INRA) s’intéressent aux modalités de détermination par un réseau métabolique de la robustesse des fonctions biologiques chez un pathogène de plante. Financés en 2012 par un projet New Frontiers de TULIP, un financement EMBO et le département INRA SPE, leurs travaux s’appuient sur la modélisation du réseau de régulation contrôlant la virulence et du réseau métabolique de Ralstonia solanacearum. Des résultats qui ouvrent de nouvelles voies pour identifier des cibles sur lesquelles agir dans le combat contre ce pathogène et permettent de révéler l’importance de la robustesse dans l’évolution de la pathogénicité.

Les auteurs de l’article ont étudié comment un réseau de régulation contrôlant plusieurs facteurs de virulence affecte la robustesse phénotypique d'un pathogène bactérien. Pour cela, ils ont reconstruit in silico un modèle cellulaire du pathogène Ralstonia solanacearum reliant un réseau métabolique à l'échelle du génome et un réseau de gènes régulateurs identifiés comme contrôlant la virulence. Une reconstruction du réseau métabolique dont nous avions d’ailleurs déjà parlé dans un précédent Fait marquant TULIP.

Quelles sont les pièces essentielles à la robustesse du système ?

La robustesse est une propriété fondamentale des organismes vivants qui leur permet de s’accommoder des perturbations environnementales auxquelles ils font face. L’identification des voies métaboliques qui assurent la robustesse phénotypique chez le pathogène est un enjeu majeur. En effet, la connaissance des points de robustesse du réseau laisse espérer le développement de nouvelles stratégies de lutte contre le pathogène. Des simulations du comportement du réseau biochimique reconstruit ont permis de quantifier la robustesse phénotypique dans un large ensemble de conditions environnementales, notamment lors de l’infection des plantes. La modélisation permet de simuler dans des environnements différents l’effet d’une perte de gène ou d’une réaction métabolique sur l‘architecture du réseau et sur sa capacité à maintenir différents phénotypes.

Comment se connectent réseau de régulation et réseau du métabolisme ?

Cette étude révèle que le réseau qui régule la virulence du pathogène exerce un contrôle sur le métabolisme primaire pour favoriser la robustesse lors de l'infection. Les chercheurs ont ainsi découvert que le réseau de régulation se branchait sur des voies du métabolisme primaire, qui ‘doublent’ des chemins métaboliques déjà existants.

Au cours de son évolution, la robustesse de ce système biologique s’est forgé par acquisition de certaines voies métaboliques – probablement par transfert horizontal de gènes –, produisant ainsi une superposition fonctionnelle entre une première voie ancestrale, et une seconde voie spécifiquement affectée au soutien des fonctions de virulence. Ces résultats suggèrent que la robustesse peut être un trait sélectionné qui favorise l'aptitude parasitaire.

Voir aussi

Rémi Peyraud & al. Control of primary metabolism by a virulence regulatory network promotes robustness in a plant pathogen. Nat. Comm. (2018). DOI:10.1038/s41467-017-02660-4.