En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logos tutelles

Labex TULIP

Une start-up qui donne du PEPs à la recherche de TULIP !

Une start-up qui donne du PEPs à la recherche de TULIP !
A l’occasion du lancement de la société MicroPEP Technologies, entretien avec deux des trois fondateurs de l’entreprise, Jean-Philippe Combier chargé de recherche CNRS au sein du LRSV, une unité du LabEx TULIP, et Thomas Laurent, diplômé ESSEC, entrepreneur « green tech », marketing des innovations et prospection industrielle.

Quelle est la base scientifique à l’origine de la création de microPEP technologies ?

Jean-Philippe Combier

J-P Combier : Les microARN sont des petits ARN (environ 21 nucléotides) contrôlant la plupart des processus biologiques, en régulant négativement l’expression de nombreux gènes cibles. Ils sont présents et actifs chez tous les organismes et, chez l’humain, ils sont impliqués dans de nombreuses pathologies. Les microARN sont issus de transcrits primaires, qui sont des molécules d’ARN plus grandes produites par transcription de l’ADN. Les transcrits primaires de microARN ont été longtemps considérés comme des ARN non codants, mais ils peuvent aussi coder pour de petits peptides régulateurs (miPEP) produits naturellement et spécifiques de chaque microARN. Ces miPEPs activent la transcription de leur microARN associé. Ainsi le traitement de plantes par miPEP permet d’augmenter la quantité de microARN qu’elles produisent. En choisissant bien les microARN ciblés, il est possible d’obtenir des phénotypes particuliers sur les plantes, permettant d’envisager de nombreuses applications agronomiques (amélioration du rendement, réduction des stress, amélioration des défenses, croissance accélérée, ralentissement de la croissance de plantes adventives).

L’intérêt de cette technologie, c’est de faire émerger une nouvelle classe de molécules naturelles qui présente un potentiel pour une agriculture raisonnée et durable. Avec l’ambition de proposer une alternative possible aux intrants chimiques et pesticides.

Qu’est-ce qui vous a amené à créer cette start-up ?

T. Laurent : Partant de cette base scientifique et des possibilités technologiques qui en découlaient, une réflexion a été menée quant au dépôt et à l’exploitation d’une licence concernant le brevet Princeps (le brevet le plus en amont, qui protège le concept), qui concerne toute utilisation des miPEPS en agronomie, et plusieurs brevets applicatifs. En 2015, au moment où s’est posée la question de la valorisation de cette technologie à fort potentiel, les conseils stratégiques de Toulouse Tech Transfer (la Société Accélération et Transfert de Technologie Midi Pyrénées) ont été de pousser vers la création d’une société pour focaliser sur une structure unique toute la valorisation dans ce secteur. A l’issue de cette réflexion, je me suis porté volontaire pour piloter l’entreprise et être à 100% sur MicroPEP Technologies. Après un lancement début mars de la société, nous sommes en phase de négociation du contrat de licence qui sera signé cet été. Cette licence permettra une levée de fonds, espérée pour le dernier trimestre de 2016 afin de démarrer l’activité avec une équipe et des moyens (chambres de culture par exemple). En ce sens, TULIP constituera donc l’un des premiers financeurs, avec le projet « Innovation » récemment sélectionné par son comité Innovation.

Et quelles sont vos perspectives ?

Thomas Laurent MicroPEP Techno

T. Laurent : notre ambition serait de créer une entité proche du LRSV, au sein de TULIP, qui pourrait supporter les efforts du laboratoire et l’aider à poursuivre. S’ajoutent des objectifs de montage de partenariats très forts, tant au niveau local que pour le rayonnement au-delà de la France au vu du potentiel de cette technologie de rupture. D’un point de vue scientifique pur c’était déjà une découverte notable, et les applications industrielles et techniques qui en découlent sont très importantes. Nous avons également de forts enjeux concernant le passage de cette technologie du laboratoire au champ, pour que les solutions que nous proposons soient utilisables pour l’agriculture de demain. Avec l’utilisation de cette technologie in vitro pour améliorer des procédés qui utilisent la technologie végétale comme usine de molécules d’intérêt, ce sont les premiers sujets clef sur lesquels la start-up va travailler.